Mercedes-Benz SL 500 V8 (R129)Cabriolet 326 Ch de 1993 / 8990€

Cette annonce a attiré notre attention pour son prix faible comparé au marché pour un modèle (certes assez kilométré) qui semble bien entretenu.

Dans la gamme Mercedes, les SL représentent un peu l’aboutissement et le savoir-faire de tout une marque.
En allemand, « SL = « Sport Leicht » » signifie littéralement Sport Léger.
Pourtant le temps et les exigences tant de la sécurité que de la clientèle ont évolué et l’esprit de la première SL série W194 de 1952 est bien loin.
Après la somptueuse génération Pagode dessinée par Paul Bracq, la génération type R 107 apparue en 1971, tout de même produite à 236 000 exemplaires jusqu’en 1987, n’apportait pas grand chose de nouveau.
Puis, Bruno Sacco, le responsable du design chez Mercedes-Benz, et son équipe, avec des ingénieurs talentueux se sont penchés sur le berceau du nouveau SL série R 129. Un seul objectif : la meilleure…

Elle a été dévoilée au Salon de Genève 1987, et les premières livraisons ont été effectuées en mai 1987, aux USA et en Europe.

Contrairement à la génération précédente qui montrait une différence esthétique considérable entre les modèles destinés aux marchés Nord-Américain et Européen, la R129 est pratiquement similaire pour les deux, hormis la forme de la plaque d’immatriculation arrière (carré pour les USA, rectangulaire pour l’Europe). C’est la dernière SL de série à posséder des panneaux de porte ajustés à la main, et sa qualité de fabrication atteint des sommets pour une voiture de production2.

Le modèle ci après est donc une 500 SL V8 boite automatique de 328 ch de 1993 totalisant 239.000 km peu évolutifs, peinture métallisée en très bon état. Il s’agit d’un véhicule de passionné qui en a pris grand soin, comme tous ces modèles, elle a toutes les options de série

– rétroviseurs électriques
– jantes alliage
– capote électrique (fonctionne très bien)
– ordinateur de bord
– radio CD
– climatisation automatique
– cuir bleu irréprochable 
– Peinture métallisée
– ETC

Son prix: 8990€

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1549369469.htm/

ASTON MARTIN DB7 VANTAGE V12 6.0 de 2000 / 42 900 €

Cette annonce a attiré notre attention pour sa rareté en V12 boite manuelle et son prix pour ce futur collector.

Construite entre mars 1993 et janvier 2004. Elle était disponible en coupé ou en cabriolet (appellation Volante).
Elle est le modèle AM le plus produit de tous les temps, dépassant la production combinée des classiques DB4, DB5 et des DB6.
Depuis 1914, Aston Martin a construit un peu plus de 22 000 voitures dont plus de 7 000 DB7 ce qui prouve l’importance de ce modèle dans la croissance de la compagnie. Il ne fait guère de doute que sans la DB7, Aston Martin serait aujourd’hui en bien fâcheuse posture financière.
Uniquement distribuée avec le 6 cylindre de 3.2l entre 1994 et 1999, la version V12 Vantage est présentée lors du Salon de Genève pour compléter la gamme.

Elle est dotée d’un V12 de 6 litres de cylindrée à 48 soupapes. Le moteur développe 420 chevaux (313 kW, 426 PS) avec un couple de 540 Nm et un taux de compression de 10,3:1.
Elle devient ainsi la première Aston Martin à recevoir un moteur V12.
La V12 Vantage est disponible avec une boite mécanique TREMEC T-56 à 6 rapports ou avec une boite automatique ZF 5HP30 ( à 5 rapports.

Après le lancement de la V12 Vantage, les ventes de la DB7 6 cylindres déclinent et la production s’arrêtera mi 1999.
A la fin de 2002, la production totale de la DB7 V12 Vantage s’établissait à 4 431 exemplaires, soit plus de la moitié des ventes totales de DB7 !

Le modèle trouvé est donc une magnifique Aston Martin DB7 Vantage, rare en boîte mécanique (300 exemplaires environ), cette DB7 Vantage voit donc son V12 de 6.0L développer 420 ch.
Vendue neuve par la concession de Bordeaux, cette voiture est une deuxième main que son précédent propriétaire aura gardé 13 ans, faisant régulièrement tous les entretiens et réparations qui s’imposaient.
Depuis, le propriétaire actuel a fait une peinture neuve, fait restaurer la sellerie et a changé la calandre en plastique pour une neuve en acier de DB7 GT.

Son prix: 42 900 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1487635842.htm/

Saab 900 cabriolet cabriolet 2.0 turbo 175 cv boite automatique de 1990 / 7990 €

Malgré un kilométrage élevé, cette annonce a attiré toute notre attention, ce cabriolet 2.0 Turbo 175 cv boite automatique est le cabriolet qu’il vous faut pour l’été prochain !

Ce modèle a comme date de première immatriculation le 19 juillet 1990 et totalise 397 000 km, il a été révisé et est vendu avec des factures d entretien.
De couleur extérieure gris anthracite métal avec un intérieur cuir noir, des jantes en 16 pouces, des vitres électriques et la climatisation, elle saura vous séduire pour vous promener l’été prochain !

Son prix: 7999 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1520496140.htm/

Lexus SC 400 de 1992 / 7200 €

La rareté du modèle trouvé a attiré notre attention, il s’agit d’une Lexus SC400 de 1992 !

La Lexus SC est un coupé quatre places à propulsion arrière de luxe vendu par Lexus depuis 1991.
La première génération de la Lexus SC a été introduite en 1991 avec un moteur V8 sous la dénomination SC 400 puis plus tard avec un 6 cylindres en lignes sous le nom de SC 300. Tous les deux ont été produits jusqu’à son remplacement en 2000 par la SC 430 qui sortit un an après.

Lors de l’été 1990, soit un an après le début prospère de Lexus, Toyota a décidé de travailler sur un coupé Lexus de taille moyenne afin de pouvoir concurrencer les coupés de luxe d’autres marques telles que Mercedes-Benz et Acura (branche Luxe de Honda aux Etats Unis).
À cette époque, Toyota n’avait pas de vrai coupé de luxe dans sa gamme.
La version japonaise de la Toyota Soarer a ainsi été sélectionnée pour servir de base au coupé Lexus, un peu comme la Lexus ES était construite sur la base d’une Toyota Camry. Surtout destiné au marché américain, ce projet a été pris en main par le Centre de recherche de Calty en Californie.

L’équipe de design de Calty a utilisé une approche révolutionnaire pour concevoir la voiture, ils ont utilisé une technologie en 3 dimensions au lieu de la conception habituelle en 2D.
Le design de ce coupé se distinguait par une ligne fluide dépourvue d’angles vifs. Elle affiche ainsi un coefficient de traînée Cx de 0.31, un bon résultat pour l’époque.
Certaines critiques ont à l’époque souligné ce design qui sortait un peu des conventions de cette catégorie plutôt conservatrice. Son design a pourtant largement influencé le développement des véhicules qui ont suivi3.

La vente du SC 400 a commencé le 1er juin 1991 aux États-Unis en tant que millésime 1992. Le V8 4,0 L 1UZ-FE, le même que celui qui est utilisé dans la Lexus LS 400 et qui aurait coûté 400 000 000 $ en frais de développement4. La SC 400 a reçu le titre Motor Trend de véhicule d’importation de l’année en 1992. Elle a aussi fait partie de la Ten Best list de Car and Driver magazine de 1992 jusqu’à 1998.

En juillet 1992, la SC 300, une version moins motorisée que la SC 400 est présentée aux États-Unis. La SC 300 était équipée d’un moteur 3,0 L avec 6 cylindres en ligne 2JZ-GE. En comparaison avec la SC 400, la version trois litres coute 7 040 $ de moins avec une boîte manuelle et 4 180 $ si équipée d’une boîte automatique, le prix de base de la SC 300 étant de 31 650 $5. Le système de contrôle de traction Lexus, le “TRC” était disponible en option5.

La première génération de la SC est restée en production jusqu’au 7 juillet 2000, soit neuf années après son lancement, cette longue durée de production peut être expliquée par son design avancé pour l’époque. Cette durée de renouvellement est très longue en comparaison avec les autres modèles sur le marché qui étaient en général redessinés tous les quatre ou cinq ans. Même si le cycle de renouvellement a été long, Lexus a réalisé quelques changements mineurs lors de son facelift : des nouveaux feux arrière et un aileron arrière modifié. Une nouvelle calandre, un nouveau pare-chocs avant et des nouveaux déflecteurs ont été installés en 1997.

Les moteurs de 1991-1992 avaient une puissance de 225 ch et 285 Nm pour la SC 300 et 250 ch et 352 Nm pour la SC 400. En 1996, la puissance de la SC 400 est portée à 260 ch. À partir de 1998, les deux moteurs bénéficient de la technologie VVT-i qui augmente la puissance de la SC 400 à 290 ch pour 407 Nm et celle de la SC 300 à 235 ch pour 298 Nm. Les tests ont révélé une accélération de 0 à 100 km/h en 6,6 secondes pour la SC 400 et en 7,9 secondes pour la SC 3006. En comparaison, la version originale de 1992 de la SC 400 accélérait de 0 à 100 km/h en 6,9 secondes d’après les données constructeur, soit trois dixièmes de plus7.

La première génération de la SC disposait d’une boîte automatique 4 rapports autant sur les SC 300 que sur les SC 400 jusqu’en 1998 lorsque la SC a reçu une boîte automatique 5 rapports. Une boîte manuelle 5 vitesses était disponible sur la SC 300 depuis sa sortie jusqu’en 1997. Peu diffusée à l’époque, elle est aujourd’hui rare et profite à sa cote d’occasion, parfois plus élevée que ses équivalents en boîte automatique7.

La Lexus SC 400 n’a jamais été officiellement vendue au Royaume-Uni, mais certaines ont été importées outre-Atlantique à titre personnel

Le modèle trouvé aujourd’hui est certes kilométré mais semble très bien présenter avec un rapport qualité/prix assez intéressant.

Une Lexus SC 400 vendue avec des papiers français et conduite française, rarissime !!!

4000€ de pièces neuves 
Vidange moteur et filtres 
Vidange boîte + filtres + crépine 
8 bougies 
Débimetre 
Bobine 
Pompe à essence 
4 jantes en 18 pouces 
4 combines Bilstein neuf 

La radio ne marche plus mais pourra être remplacée ou réparée par un professionnel très facilement. 
Un double des clefs est présent, elle fonctionne à merveille et parcours toutes distances.

Son prix : 7200 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1540079901.htm/

Porsche GT3 MK1 de 1996 / 63 000 €

Cette annonce a attirée notre attention, une Porsche 996 GT3 Mk1 de 62 000 km !


La première version de la Porsche 911 GT3 a été présentée au salon automobile de Genève en 1999, où un modèle ClubSport Gris Glacier sans fioritures (pas de pack cuir, pas de climatisation) est présenté en parallèle de la 911 GT3 SuperCup. Elle est alors équipée d’un boxer 6 cylindres de 3,6 L de 360 ch DIN1. La voiture est plébiscitée par la presse et les clients de la marque, qui poussent Porsche à la produire en 3 vagues successifs sur 2 années-modèle (2000 et 2001).

Un clip vidéo de promotion intitulé 
911 GT3 Nürburgring Nordschleife (https://youtu.be/9PkgDHZEaKI ) présente les caractéristiques de la voiture tout en montrant Walter Röhrl boucler un tour en 7:56.33 sur la boucle Nord du Nürburgring. La GT3 sera alors considérée comme la première voiture de série à tomber sous les 8 minutes dans cet exercice.

En tout, 1 858 exemplaires de la 996 GT3 MKI sont produits, dont 308 sont avec conduite à droite. Elle est assemblée au sein du département Motorsport à Weissach.

Le modèle trouvé est donc une des premières 996 GT3 mk1 de 360ch mise en circulation en juillet 1999 qui totalise seulement 62.000 km !

L’état semble très bon et entièrement d’origine (aucune modification ce qui est rare ! )

De couleur gris arctique, les baquets et l’intérieur sont en cuir noir (tableau de bord, portières etc.), équipée de la climatisation automatique et d’une alarme. 
Une prise auxiliaire a été ajoutée à l’arrière de l’autoradio Becker pour y brancher un iPhone (ou autre) et écouter de la musique sur la sono d’origine mais c’est réversible.
Les jantes ont été récemment démontées, sablées, repeintes et le bord extérieur a été poli.

L’embrayage a été remplacé à 55.000 km. La voiture a toujours été parfaitement entretenue et tout marche parfaitement. Elle a eu une grosse révision Porsche il y a 1.000 km. Le test Piwi est bon (pas de sur-régime)

Elle n’a pas d’arceau ni d’accessoire pour la piste, jamais fait de circuit.
Cette voiture a longtemps été la voiture personnelle d’un grand concessionnaire passionné de Porsche et cette GT3 est apparu longtemps sur ses publicités dans Flat6 (sur la photo alors les jantes étaient peintes en noir, visible sur la deuxième photo ci après)

Non fumeur, non accidentée.

Historique connu et limpide

Son prix: 63 000 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1484700269.htm/

land rover DEFENDER 90 V8 LIMITED 50TH ANNIVERSARY de 1999 / 76 000 €

Cette annonce a attirée notre attention car il s’agit d’un très rare Defender 50 ème anniversaire, série ultra limitée de 180 exemplaires produits pour l’Allemagne.
Le modèle suivant ne comptabilise que 3700 km, il s’agit du numéro 141/180, il est équipé d’un V8 de 4.0l injection développant 180cv pour 315 nm de couple !

Il n’y a qu’en regardant cet exemplaire que l’on peut comprendre a quel point le Defender à marqué l’histoire.
Le modèle 50th anniversary que proposé est très rare puisqu’en plus d’être limité, il possède un V8 qui a peu de choses en commun avec le moteur initial de 3,5L de cylindrée monté sur les premiers Defenders. 

Celui-ci est géré par électronique tout en restant dans la lignée des moteurs V8 fiables, au contraire des évolutions suivantes qui ont été plus critiquées. Jamais un Defender n’a été vendu en Europe avec une boîte automatique, ce modèle est donc le seul et unique Defender à en avoir disposé de série. 

A l’intérieur, un luxe relatif habille ce Defender : On trouve des sièges en cuir, le toit ouvrant, et des options de confort tel que les suspensions pneumatiques, le téléphone etc..

Les 4 sièges escamotables montrent évidement que cette série limitée était un modèle Station Wagon 6 places.

Son prix: 76 000 €

Lien de l’annonce: https://www.lartdelautomobile.fr/fiche/land-rover-defender-90-v8-limited-50th-anniversary

La sélection des annonces de véhicules en France