Archives de catégorie : sportive

Porsche 930 turbo s 330cv de 1986 / 124000€

Histoire

Porsche présente au salon de Paris 1973 un prototype turbocompressé, qui préfigure sa 911 de deuxième génération. 

Celle-ci est commercialisée en 1974, et dès le salon de Paris 1974, sa version turbo définitive est révélée, bien que soit entre-temps intervenu le premier choc pétrolier. 

En fonction de ses origines, et pour faire suite aux succès sportif et commercial de la Carrera RS de la première génération, cette version est d’abord conçue comme une version d’homologation du moteur turbo en compétition, et à ce titre, Porsche envisage d’abord de n’en produire que 500 exemplaires. Mais le succès du modèle va très vite les faire renoncer à toute limitation de la production.

Le moteur de cette 911 Turbo est, avec son design, la principale caractéristique du modèle. Le 6-cylindres à plat de 3 L et 260 ch (code 930/50) dérive du moteur 2,7 L de la version normale, mais est réalésé, avec une course inchangée, et bénéficie de nombreux apports en provenance de la Carrera RS 3.0. Comme sur tout moteur turbo, le taux de compression est réduit pour éviter l’apparition de cliquetis, et est donc fixé à 6.5:1. Le turbocompresseur provient de chez KKK et souffle au maximum à 0,8 bar. L’ensemble délivre la puissance remarquable pour l’époque de 260 ch.

Petite particularité, le turbo qui équipait la génération 930, n’était pas doté de soupape de décharge. Le conducteur devait perpétuellement anticiper le lever de pied, car la pression résiduelle au moment où l’alimentation était coupée faisait que le moteur restait en charge jusqu’à 1/2 seconde après le lever de pied. Porsche a corrigé ce « défaut » sur la génération suivante.

Dès 1977, Porsche revoit le moteur en le portant à 3.3 L et 300 ch (code 930/60) et règle le problème de soupape de décharge et ajoute un échangeur air-air.

Côté esthétique, quelques modifications mineures sont à noter sinon l’aileron revu.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette très belle 930 TURBO avec le kit moteur S, à savoir 330cv au lieu de 300cv sur une turbo standard de 1986 avec 108 000 km.

Cette voiture est passée par le département exclusif Porsche avec une couleur spécial, HERBOL 949 et équipée d’un harnais pour le pilote.

Le kit moteur Porsche (Turbo KKK27, gros échangeur, aac et radiateur huile sur face avant) à été rajouté à ce moment là d’après son propriétaire.

Le véhicule est vendue avec un certificat Porsche qui atteste qu’il est matching number.

Parmi les équipements, des sièges sports électriques et chauffants, intérieur en cuir noir, toit ouvrant électrique, vitres électriques, autoradio Becker(le Blaupunk d’origine est inclus dans la vente), pont autobloquant, la climatisation d’origine est aussi fournie mais sera à remonter, etc..

Parmi les équipements RUF, célèbre préparateur Porsche, des jantes 17 pouces avec pneus quasi neuf, spoiler avant, rétro, volant.

La ligne d’échappement est neuve avec un silencieux Bery inox, le fameux pot d’échappement 4 sortie d’origine est aussi inclus dans la vente.

A 98 000 km , le moteur a été refait, environs 12 000€ de pièces. Depuis, elle est révisée régulièrement et toujours à la motul 300V 15/50.


Dernière révision faite pour la vente, vidanges, filtres huile et essence avec la pompe à essence.

Elle est vendue avec son carnet d’entretien et factures

Cette auto est passée en reportage dans FLAT6 N°106, était entre les mains du célèbre Meznarie pour l’entretien à l’époque…..puis Spécial Auto.

Une très belle auto rare par son état mais aussi par sa configuration.

Son prix: 124 000 €

Lien de l’annonce:
https://www.leboncoin.fr/voitures/1602121230.htm/

Ferrari 308 GTB Vetroresina de 1976 / 125000€

Historique

La 308 GTB polyester est le premier millésime de cette grande série de berlinette Ferrari : 308, 328 et 348 et la première biplace Ferrari possédant un moteur V8.

Les premières versions à 4 carburateurs Weber 40DCNF et à coque en polyester (1975-1977), construites à 808 exemplaires.

Elles firent place aux modèles à caisse en acier (1977-1985), d’abord gardant les carburateurs, on y ajoute des convertisseurs catalytique en 1978 pour les modèles américains puis passent à l’injection en 1980 (308 GTBi/GTSi, 214 ch) et à quatre soupapes par cylindre en 1982 (308 GTB QV/GTS QV, 240 ch).

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette très belle Ferrari 308 GTB Vetroresina de 1976 avec 68 000km.

Il s’agit de l’un des 100 modèles vendus aux Etats Unis.

La voiture a été restaurée et préparée (optimisaton du moteur et du chassis) en Allemagne par Formula Gt pour une facture de plus de 30000 euros.

Son prix: 125 000 €

Lien de l’annonce:
https://www.leboncoin.fr/voitures/1595457626.htm/

ALPINA b12 (e32) L 5.0 l V12 de 1989 / 15000€

Historique

Alpina, fondée en 1965, se consacre uniquement à la préparation des BMW de route et de compétition avec un niveau d’excellence et d’exigence tel qu’elle deviendra une marque à part entière frappant ses propres n° de châssis aux côtés de la frappe originale des BMW servant de base à ses productions.

La BMW 750 i E32 à moteur V12 de 300 ch présentée en 1988 propulse BMW dans le segment de marché du très haut de gamme et constitue une proposition déjà bien séduisante.

Alpina va cependant parvenir à l’améliorer dans tous les domaines.
Produites à 305 exemplaires de 1988 à janvier 1994. Le moteur, au travers de nombreuses modifications, délivre 350 ch et le régime maxi est porté à 6400 tr/mn.

De nouveaux ressorts de suspension associés à un amortissement fourni par Bilstein sont installés. Les gestion électronique du moteur, de la boîte automatique et de l’assistance de direction sont reparamétrées. Avec pour résultat, plus de 275 km/h en pointe, une consommation abaissée, un comportement et une réactivité transcendés.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette rare ALPINA B12 e32 ( base série 750i ).
Avec son V12 5 L il s’agit de la 54 ème sur 305. Vendue avec une carte grise française normale (toutefois éligible pour une carte grise collection), le contrôle est ok mais sera à repasser.
La carrosserie, les jantes et la mécanique sont en parfait état.
Une facture de révision récente de 2000€ incluant les Vidanges de boite / de pont / de moteur avec changements des bougies, etc…est présente.

Le propriétaire actuel a investit en tout plus de 6000€ dans cette voiture (factures présentes) en revanche, il n’y a aucun historique présent avant lui hormis les certificats ALPINA avec papiers d’origine ( commande alpina sur authentification ) qui justifient bien qu’il ne s’agit pas d’une copie.

La voiture roule régulièrement et marche parfaitement, toutefois, son acquéreur aura des frais à prévoir d’où le prix intéressant, les amortisseurs et peu être un problème de freinage un peu mou à corriger.

Il reste des frais a faire, soyez en conscient, mais cette rare Alpina B12 (305 ex.) en très bel état et utilisée avec soin mérite l’intérêt que lui portera un collectionneur curieux et précurseur.

Son prix: 15 000 €

Lien de l’Annonce:
https://www.leboncoin.fr/voitures/1599093261.htm/

JAGUAR TYPE E S1 3.8 roadster de 1962 / 195000€

Historique

Lors de sa présentation au Salon de Genève 1961, le coupé Jaguar Type E étonne tout le monde avec son immense capot soigneusement galbé et allant rejoindre un habitacle profilé.

La Type E offre les performances que suggère son allure, grâce au six-cylindres double arbre qui a fait la gloire de la marque sur les routes et les pistes, en version 3,8 litres, ses 265 ch emmènent la voiture à 240 km/h.

Modèle emblématique et révolutionnaire des années 60 grâce à sa ligne intemporelle.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est donc cette très belle Jaguar Type E roadster de 1962  matching number vendue avec son certificat « Jaguar héritage ».

A l’origine cette Type E 3.8 serie 1 fut vendue neuve à New York dans cette superbe couleur « Opalescence Silver Blue », au cours de sa vie, elle a été repeinte en rouge, couleur qu’elle avait lorsqu’elle a été importée en Europe.

Son propriétaire actuel, grand collectionneur de Ferrari profite de ses entrées à Modena pour solliciter l’expérience de ces maîtres carrossiers afin de remettre cette Jaguar Type E dans sa teinte d’origine.

Un travail de grande qualité et un soin particulier ont été portés à la restauration totale de cette auto dans les ateliers de « Sport Car » à Modena, maître carrossier de père en fils.

Seule entorse à l’origine, le véhicule est équipée d’un alternateur à la place de la dynamo d’origine (totalement réversible).

Bref, un superbe cabriolet qui s’offre à vous à la veille de l’été, un très beau modèle à un prix correspondant à la qualité de sa restauration.

Son prix: 195 000 €

Lien de l’annonce:
http://www.collection-privee-automobile.com/Liste%20des%20v%C3%A9hicules/jaguar-type-e-3-8-serie-1-roadster/

Maserati Kyalami de 1980 Sortie de Grange / 39000€

Historique

Dévoilée au salon de l’automobile de Genève en mars 1976, la Kyalami reprenait la philosophie du coupé quatre places trois volumes, interrompue avec la dernière Mexico quatre ans auparavant.

La Kyalami fut le premier nouveau modèle développé sous la direction d’Alejandro de Tomaso, directement dérivé et pratiquement identique au niveau de la carrosserie (sauf pour certains panneaux) à la De Tomaso Longchamp. 

Pietro Frua fut mandaté par De Tomaso pour entreprendre le restyling de la Longchamp conçu par Tom Tjaarda, afin de donner à la nouvelle voiture une allure distinctive de Maserati.

Si les deux voitures se ressemblent beaucoup de profil, l’arrière comme l’avant sont «maseratisés » avec des feux arrière de Citroën SM et une face avant à double optiques.

L’intérieur fut également amélioré pour incorporer des éléments classiques de Maserati tels que le volant et l’instrumentation. Le moteur Maserati V8 quatre arbre à cames en tête 90 ° de 4,2 litres et 265 ch de la Quattroporte fut utilisé, remplaçant le V8 Ford américain qui était utilisé dans la Longchamp (à partir de 1978, un 4,9 litres de 280 ch viendra compléter la gamme).

La Kyalami est considérée comme un modèle de transition, dans un contexte difficile pour Maserati. En effet, Citroën, qui avait racheté l’entreprise en 1968, souhaitait la mettre en liquidation judiciaire, ce fut chose faite le 23 mai 1975.

La réaction des parties intéressées eut pour conséquence l’intervention du gouvernement qui obtint un sursis de 6 mois.

L’entreprise fut sauvée par l’action conjointe, d’une part d’un organisme d’état dont la vocation était d’aider les entreprises en difficulté et, d’autre part, par celle d’Alejandro de Tomaso, entrepreneur argentin et ancien pilote chez Maserati. Un accord fut signé le 8 août 1975 qui garantissait le maintien en activité de Maserati.

Le nombre de voitures vendues entre 1977 et 1983 est de 200. La Kyalami est la dernière création de Pietro Frua. Elle s’effaça au profit de la Maserati Biturbo.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette Maserati Kyalami de 1980, l’une des 200 produites avec 68 000 km au compteur, fraîchement sortie de grange qui semble complète, d’origine européenne et qui n’a pas été modifiée. Elle a besoin d’être entièrement restaurée, on notera sur les photos de corrosion sur le bas de la porte notamment, une très belle ligne, très rare !

Son prix: 39 000 €

Lien de l’Annonce:
https://www.leboncoin.fr/voitures/1598204333.htm/

Ford mustang GT 390 code S de 1967 / 55900€

Historique

Le Mustang 390CID ‘S-Code’, produit sans grande fanfare entre 1967 et 1969, passe souvent inaperçu des chasseurs Cobra Jets et K-Code 289.

Ce manque relatif d’attention des collectionneurs pourrait bien faire des Mustangs S-Code le héros méconnu du marché.

Bien que le V-8 de 390 inch soit un ou deux kilos plus lourd que le 289 à paroi mince, ses nouveaux collecteurs d’admission et sa meilleure respiration ont permis d’obtenir une puissance impressionnante de 325 chevaux et 427 lb-pi. C’est à portée de main des 335 chevaux et des 440 lb-pi du 428 Cobra Jet.

Ford a mis le S-Code 390 dans bon nombre de Mustangs, 28 800 en 1967; 9 228 en 68; et 10 464 en 69, mais leur faible profil sur le marché a permis d’obtenir des valeurs stables, moins soumises aux caprices de la mode. Cependant, cela semble changer.

Le 390 était basée sur les V-8 de la série FE introduits en 1958 pour les Thunderbirds et les Edsels et a persisté jusque dans les années 1970.

Il était installé dans toutes les gammes, des camionnettes aux aux GT40 primées au Mans, il commenca à s’épanouir dans le compartiment moteur plus large remodelé de la Mustang de 1967.

L’Annonce

L’Annonce qui a attiré notre attention est cette très belle Ford Mustang GT 390 code S fastback de 1967 conforme au marti report.
De couleur lime gold d origine avec un intérieur Ivry gold avec des baquets, restaurée entièrement il y a cinq ans, le moteur est un 390ci avec piston forgé culbuteur compétition développant au banc 380 cv brut et 330cv sur les roues arrière.

Equipée des options suivantes: 

GT équipement group 
Sièges arrières rabattables 
Radio 
Insert alu sièges spécifiques 
Console d’origine disponible en plus de la console moderne 
4 freins a disque 
Jantes en aluminium 
Double sortie d’échappement ( sonorité exceptionnelle )
Boite manuelle 5 vitesse 
Capot et coffre shelby 

Le véhicule est vendu avec une carte grise française et un contrôle technique à jour vierge.

Ces voitures sont rares sur le marché et celle-ci, présentée comme telle et dans son excellent état, mérite que l’on s’y intéresse.

Son prix: 55 900 €

Lien de l’annonce:
https://www.leboncoin.fr/voitures/1595836202.htm/