Archives de catégorie : GT

Ferrari 308 GTB Vetroresina de 1976 / 125000€

Historique

La 308 GTB polyester est le premier millésime de cette grande série de berlinette Ferrari : 308, 328 et 348 et la première biplace Ferrari possédant un moteur V8.

Les premières versions à 4 carburateurs Weber 40DCNF et à coque en polyester (1975-1977), construites à 808 exemplaires.

Elles firent place aux modèles à caisse en acier (1977-1985), d’abord gardant les carburateurs, on y ajoute des convertisseurs catalytique en 1978 pour les modèles américains puis passent à l’injection en 1980 (308 GTBi/GTSi, 214 ch) et à quatre soupapes par cylindre en 1982 (308 GTB QV/GTS QV, 240 ch).

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette très belle Ferrari 308 GTB Vetroresina de 1976 avec 68 000km.

Il s’agit de l’un des 100 modèles vendus aux Etats Unis.

La voiture a été restaurée et préparée (optimisaton du moteur et du chassis) en Allemagne par Formula Gt pour une facture de plus de 30000 euros.

Son prix: 125 000 €

Lien de l’annonce:
https://www.leboncoin.fr/voitures/1595457626.htm/

Ford mustang GT 390 code S de 1967 / 55900€

Historique

Le Mustang 390CID ‘S-Code’, produit sans grande fanfare entre 1967 et 1969, passe souvent inaperçu des chasseurs Cobra Jets et K-Code 289.

Ce manque relatif d’attention des collectionneurs pourrait bien faire des Mustangs S-Code le héros méconnu du marché.

Bien que le V-8 de 390 inch soit un ou deux kilos plus lourd que le 289 à paroi mince, ses nouveaux collecteurs d’admission et sa meilleure respiration ont permis d’obtenir une puissance impressionnante de 325 chevaux et 427 lb-pi. C’est à portée de main des 335 chevaux et des 440 lb-pi du 428 Cobra Jet.

Ford a mis le S-Code 390 dans bon nombre de Mustangs, 28 800 en 1967; 9 228 en 68; et 10 464 en 69, mais leur faible profil sur le marché a permis d’obtenir des valeurs stables, moins soumises aux caprices de la mode. Cependant, cela semble changer.

Le 390 était basée sur les V-8 de la série FE introduits en 1958 pour les Thunderbirds et les Edsels et a persisté jusque dans les années 1970.

Il était installé dans toutes les gammes, des camionnettes aux aux GT40 primées au Mans, il commenca à s’épanouir dans le compartiment moteur plus large remodelé de la Mustang de 1967.

L’Annonce

L’Annonce qui a attiré notre attention est cette très belle Ford Mustang GT 390 code S fastback de 1967 conforme au marti report.
De couleur lime gold d origine avec un intérieur Ivry gold avec des baquets, restaurée entièrement il y a cinq ans, le moteur est un 390ci avec piston forgé culbuteur compétition développant au banc 380 cv brut et 330cv sur les roues arrière.

Equipée des options suivantes: 

GT équipement group 
Sièges arrières rabattables 
Radio 
Insert alu sièges spécifiques 
Console d’origine disponible en plus de la console moderne 
4 freins a disque 
Jantes en aluminium 
Double sortie d’échappement ( sonorité exceptionnelle )
Boite manuelle 5 vitesse 
Capot et coffre shelby 

Le véhicule est vendu avec une carte grise française et un contrôle technique à jour vierge.

Ces voitures sont rares sur le marché et celle-ci, présentée comme telle et dans son excellent état, mérite que l’on s’y intéresse.

Son prix: 55 900 €

Lien de l’annonce:
https://www.leboncoin.fr/voitures/1595836202.htm/

Ferrari 365 GT 2+2 de 1969 / 180000€

Historique

La Ferrari 365 GT 2+2 est un modèle automobile du constructeur italien Ferrari produite de 1967 à 1971. C’est une GT 2+2 dotée d’un V12  à l’avant alimentée par 3 carburateurs Weber développant 320 ch.

Présentée au Salon de Paris en 1967, la 365 GT 2+2 est l’héritière de la 500 Superfast, mais suit aussi la lignée des 250 GTE et 330 GT 2+2.

Sa ligne, dessinée par Pininfarina, se veut plus fine et aérodynamique, mais aussi plus imposante que celle de ses devancières.

Elle est la première Ferrari à bénéficier en série de la direction assistée et de l’air climatisé, équipements visant à attirer la clientèle nord-américaine. De même, les dimensions des deux places arrière et du coffre à bagages furent revues à la hausse.

Pour offrir une bonne tenue de route quel que soit le chargement du coffre, Ferrari développa avec la collaboration de Koni une suspension arrière hydropneumatique qui se réglait automatiquement.

De 1967 à 1971, environ 800 exemplaires de 365 GT 2+2 seront produits.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette très belle Ferrari 365 GT 2+2 de 1969 avec 89 000 km au compteur et un historique complet.

Le cuir a gardé sa patine d’origine alors que la voiture a déjà entièrement été restaurée, elle a été révisée chez Ferrari en 2018.

Son prix: 180 000 €

Lien de l’annonce:
https://www.leboncoin.fr/voitures/1595442994.htm/

Triumph stag mk2 LHD de 1976 / 26900€

Historique

La Triumph Stag est un véhicule de tourisme sportif 2 + 2 vendu entre 1970 et 1978 par la société britannique Triumph Motor Company, sous la marque du designer italien Giovanni Michelotti.

Imaginée comme une voiture de sport de luxe, la Stag a été conçue pour concurrencer directement les modèles Mercedes-Benz de la classe SL.

Toutes les Stags étaient des coupés convertibles à quatre places, mais pour des raisons de rigidité structurelle et afin de respecter les nouvelles normes américaines en matière de retournement, la Stag exigeait un arceau « arceau de sécurité » en T-bar.

Un hard top de la couleur de la carrosserie avec une lunette arrière dégivrante, une garniture de pavillon et des fenêtres latérales à levier était une option populaire en usine pour les premières Stag. Il a ensuite été livré en tant qu’équipement standard.

La voiture a débuté comme une expérience de mise en forme réalisée à partir d’une berline 2000 préparée en pré-production et datant de 1963 à 1964, également conçue par Giovanni Michelotti.

Son accord était, si Harry Webster, directeur de l’ingénierie chez Triumph aimait le design, Triumph pourrait utiliser le prototype comme base d’un nouveau modèle.

Webster a adoré le design et a ramené le prototype en Angleterre. Le résultat final, un coupé/cabriolet qui a peu de choses en commun avec le style de son progéniteur 2000, tout en conservant la suspension et les trains roulants.

Triumph a tellement aimé le design de Michelotti qu’ils ont propagé les lignes de style de la Stag dans les nouvelles lignes de modèles T2000 / T2500 pour les berlines et les breaks des années 1970.

Seulement voilà, Triumph était dans la tourmente des gréves à répétitions, Triumph perdait de l’argent et misait beaucoup sur ce modèle pour relancer ses ventes.

Le V8 3.0 « maison » n’a pas eu le temps d’être assez développé, il aura tendance à surchauffé et participera à la mauvaise réputation de ce modèle malgré son design très agréable.

Aujourd’hui, tous les problèmes de ce moteur ont été identifiés et solutionnés, ne reste plus qu’à apprécier ce coupé/cabriolet 2+2 à sa juste valeur.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette très belle Stag de 1976, une Mk2 dans une couleur non d’origine (beige métallisé) avec un intérieur en simili cuir marron, combinaison qui lui va à merveille.

Elle est équipée d’une boîte automatique, de son moteur V8 3,0L d’origine. 
Elle est en conduite à gauche, l’automobile a été entièrement restaurée il y a 41 500 km (un album complet de la restauration est inclus dans la vente.

D’origine Hollandaise, elle est vendue avec une carte grise française, son hard top et un anti remous pour les deux sièges avants qui cache les places arrières.
Son historique est connu et limpide. 

Parmi les travaux réalisés, la capote, la moquette et les sièges sont neufs. 

Elle est équipée de roues 15″ Minilight et pneus neufs à la place des jantes d’origine en 14″.

La ligne d’échappement en acier inoxydable est neuve, très belle sonorité. 

Le pont a été refait, un radiateur d huile a été rajouté, un radiateur d’eau grande contenance en aluminium neuf, des manomètres de contrôle complémentaires et un ventilateur additionnel commandé par interrupteur ont été ajoutés.
Elle est aussi équipée d’un allumage électronique ainsi que d’un faisceau de bougies neuf.

Un dossier de factures est bien entendu disponible.

Bref, un très bel exemplaire, de plus en plus recherché et apprécié, fiabilisé et entretenue pour prendre la route en toute sérénité.

Son prix: 26 900 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1583533984.htm/

FERRARI 550 MARANELLO de 1997 / 75000€

Historique

La Ferrari 550 Maranello remplace la 512M, dernière évolution de la Ferrari Testarossa.

Dessinée par Pininfarina, après plus de deux décennies de production Ferrari marquées par les performances d’un modèle à moteur central de la gamme classique, la marque a pris un virage important avec l’introduction de la 550 Maranello en 19962.

Le nouveau modèle était équipé d’un moteur avant, comme son compagnon d’écurie, la 456 GT, et s’inspirait des innovations et des avancées technologiques développées sur ce modèle.

La 550 Maranello a fait ses débuts en juillet 1996, et ce lors d’un important rassemblement Ferrari sur le circuit allemand du Nurburgring. La nouvelle voiture était alors au centre de l’événement. Les pilotes de l’équipe de F1 de l’époque, Michael Schumacher et Eddie Irvine, étaient au volant de cette voiture, ainsi que de nombreux anciens pilotes de l’équipe Ferrari, parmi lesquels les anciens Champions du monde Niki Lauda et Jody Scheckter.

La 550 Maranello a été fabriquée entre 1996 et 2001.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette Ferrari 550 Maranello de 1997, vendue neuve en France par Pozzi et totalisant 65 000km.

Elle est vendue avec son carnet et les factures d’entretien.
En parfait état, la révision avec les courroies de distribution sera faite pour la vente.

Son prix: 75 000€

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1578522561.htm/

Porsche 928 de 1978 / 10000€

Historique

La Porsche 928 a été produite de 1978 à 1995. 
C’est le premier modèle de la marque à recevoir un V8 installé en position avant.

Son design particulièrement innovant lui confère une allure moderne qui témoigne assez bien des tendances esthétiques de la fin des années 1970, début 1980. 

Le choix de la motorisation en fera une voiture « mal aimée », bon nombre de Porschistes vouant un culte exclusif à la mythique 911 et son fameux Flat 6. 

La 928 connaîtra pourtant un certain succès, notamment aux États-Unis, marché pour lequel elle était prioritairement destinée, et bénéficiera d’une étonnante longévité.

Certains éléments, comme les ailes et les panneaux de portes, sont en aluminium. L’équipement est très complet avec commande intérieure du réglage des phares, des rétroviseurs, fermeture centralisée, climatisation, etc. Disponible en boite automatique, la boite manuelle sera naturellement plus prisée des puristes

Malgré tout, les 240 ch ne sont pas de trop pour propulser la lourde GT.

L’annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette 928 de 1978 boite manuelle, l’une des premières commercialisées et d’origine européenne.
Blanche avec un intérieur beige Pascha dont les deux sièges avant devront être restaurés, totalisant 208 000 km, le volant n’est pas d’origine, les bougies, l’alternateur et le filtre à air sont neufs, toutefois un problème à l’embrayage ou au niveau de la tringlerie de la commande de boite seront à voir, il précise bien que la boite n’a rien.

Bref, un modèle de plus en plus recherché abordable avec quelques travaux à prévoir.

Son prix: 10 000 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1571465398.htm/