Archives de catégorie : cabriolet

Triumph tr7 cabriolet 2.0l de 1981 à restaurer / 2000€

Historique

La Triumph TR7 est construite de janvier 1975 à octobre 1981.

À l’origine, la production se fait à Speke dans une usine de Liverpool, puis en 1978, la production déménage à Canley(en) à Coventry pour finalement atterrir dans l’usine de Rover à Solihull en 1980.

La voiture est lancée aux États-Unis en janvier 1975, et en mai 1976 pour le marché britannique. Avec plus de 140 000 exemplaires produits en six ans, la TR7 / TR8 sera la Triumph TR qui connaîtra le plus important succès. Elle sera aussi la dernière voiture sportive de la marque.

En juillet 1979, une version cabriolet est sortie en premier aux États-Unis, appelé TR7 Drophead. Le modèle est lancé sur le marché britannique au début en mars 1980. la TR7 cabriolet est vendue au prix de 5 050 £ et la coupé au prix de 5 230 £.

British Leyland possédait des TR7 qui officiaient en compétition de rallye de 1976 à 1980. Ces voitures utilisaient le moteur 16 soupapes de la Dolomite Sprint ou le moteur de la Rover V8 3,5 litres et des freins à disque aux quatre roues.
Une version grand public pour le marché américain est lancée en juin 1980 avec des caractéristiques de la TR7, mais avec le moteur V8 : soit la TR8.
Cette version avait des freins a tambours plus gros que sur ceux de la TR7 à l’arrière. Le modèle fut un échec commercial. Moins de 3000 exemplaires furent commercialisés.

En août 1980, la production cessa à Canley et fut transférée à l’usine Rover de Solihull. Dans le cadre d’une rationalisation introduite par le patron de British Leyland, Sir Michael Edwardes, la production de la TR7 fut stoppée le 5 octobre 1981. Le modèle resta cependant commercialisé en Grande-Bretagne jusqu’au milieu de l’année 1982.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette Triumph TR7 cabriolet de 1981 (l’une des dernières produites) sortie de grange à remettre en route mais qui semble être une bonne base de restauration.

Il s’agit d’une première main française de 83 000 km avec un intérieur en cuir neuf,  cinq jantes d’origine en aluminium avec sa carte grise.

Son prix: 2 000 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1568560970.htm/

Peugeot 205 cabriolet roland garros de 1992 / 4200€

Historique

Devenu sponsor principal du célèbre tournoi de tennis Parisien, Peugeot pourra utiliser le nom et l’image de Roland-Garros, tandis que ce dernier bénéficiera en retour de la force de frappe publicitaire du constructeur.

Ainsi, en mai 1989, à la veille du début de la compétition, la 1ère série de la 205 siglée Roland Garros est lancée.

Equipée d’un moteur 1,4 litre de 85 chevaux, elle bénéficie d’équipements haut de gamme inhabituels dans cette catégorie de voitures (vitres électriques, sellerie en cuir blanc et tissus spécifique…) ainsi que de décorations extérieures et d’une peinture verte. Le succès est tel que le modèle sera commercialisé jusqu’en 1993!

Modèle phare de Peugeot du début des années 1980, la 205 a sauvé le constructeur français d’une situation financière délicate et fait aujourd’hui une arrivée fracassante sur le marché de la collection avec ses versions cabriolets et GTI.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette Peugeot 205 Roland Garros cabriolet qui a parcouru 102454 km km depuis qu’elle fut livrée neuve à son premier propriétaire en 1992.

En bon état sans aucun soucis mécaniques avec les sièges, couvre capote et capote d’origine. A ce prix, cela mérite de s’y intéresser, surtout qu’elles sont de plus en plus recherchées.

Son prix: 4 200 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1569291065.htm/

Cabriolet TVR S de 1989 conduite à gauche / 14800€

Historique

La série TVR S a été annoncée au British International Motor Show de 1986.

En raison d’une réponse positive massive, la voiture est entrée en production en moins de 12 mois, avec 250 commandes de pré-fabrication.

Il s’agissait du premier développement majeur de Peter Wheeler depuis l’achat de la société auprès de Martin Lilley et d’un tournant décisif dans le destin de TVR.

Entre 1986 et 1994, 2 604 voitures de la série S ont été fabriquées; 410 d’entre eux étaient de la variété V8S.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est celle d’une S 280 de 1989 totalisant 71 000 km.
Equipée d’un moteur 2.8 i v6 de 160 cv, un modèle rare surtout en conduite à gauche.
Le chassis a été traité anticorrosion et est en bon état général d’après son propriétaire.

Son prix: 14 800 €

lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1507587938.htm/

Lotus elan m100 se de 1991 / 12500€

Historique

La Lotus Elan M100 est un cabriolet à deux places. Elle est équipée d’un moteur turbo d’origine Isuzu à l’avant, d’un châssis poutre en acier avec coque en polyester. C’est une traction, elle existe également sans turbo en Angleterre.

Les premiers exemplaires ont été fabriqués en 1989. C’est le type 100. Lancée en pleine récession la Lotus Elan M100 a rencontré peu de succès par rapport à ses frais de production. Lorsque General Motors a revendu Lotus à Bugatti en 1993, ce dernier a mis fin à ce modèle (série S1). N’en reste pas moins que la M100 est un excellent modèle avec des performances redoutables !

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est donc celle d’une LOTUS ELAN M100 SE de 84 100 km immatriculée le 21 mars 1991
De couleur extérieur gris métal avec un intérieur en cuir rouge.
La capote est neuve
Il s’agit d’un véhicule en très bon état d’après son vendeur et le contrôle technique est valide.

Son prix: 12 500 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1568492683.htm/

Lotus 340R de 2000 / 40000€

Historique

La Lotus 340 R est une automobile de sport 2 places, moteur arrière, châssis en aluminium collé. Carrosserie ouverte type buggy, 177 ch origine pour 630 kg. Généralement poussé à 192 ch proche de la recherche de 340 ch à la tonne, d’où son nom. C’est un dérivé de l’Elise.

Produite à seulement 340 exemplaires, 10 pour la France, 10 pour le Japon, 8 pour les États-Unis, elle passe de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette Lotus 340R
avec un moteur Honda compressé à 300cv.
Préparation complète avec moteur honda vtec 1998cm3 et compresseur Rotrex. dump valve, jantes en aluminium 16 pouces, Boite manuelle 6 rapports à tirage court, compteur digital avec shiftlight, volant en alcantara, passage de roue en carbone, sièges baquet en carbone,harnais conducteur et passager, extincteur, train roulant sur mesure avec suspension à cartouche de gaz séparé, géométrie complète, Pneus Toyo Proxes R1R, échappement sur mesure, freins durites aviation avec plaquettes carbone lorraine, aileron arrière en carbone réglable, capot moteur a fermeture rapide + manchons à air en carbone. Arceau anti-retournement.
Documentation d’origine complète avec documentation en anglais pour la modification.
Véhicule homologué pour la route, dernier contrôle technique vierge.
Performance 0-160 km/h 8,5sec.

Son prix: 40 000 €

lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1563824765.htm/

Ferrari 250 GT COUPé de 1959 / 580 000 €


Historique

La Ferrari 250 GT Coupé Pininfarina, parfois abrégée 250 GT ou Coupé PF, est une sportive de prestige développée par le constructeur automobile italien Ferrari. Construite à partir de 1958 dans la nouvelle usine de Pinin Farina à Grugliasco, cette nouvelle Ferrari, la première à arborer le nom Pininfarina en un seul mot, compte parmi les modèles les plus vendus du constructeur italien Ferrari. Vendu à près de 350 exemplaires, son « processus de fabrication est celui qui sera le plus proche de ce qu’on peut appeler une fabrication en série ».

Reposant sur l’empattement long (LWB pour long wheel base) de 2 600 mm, la 250 GT Coupé Pininfarina brille par ses performances impressionnantes pour l’époque. Le 0 à 100 km/h est ainsi chronométré en 6,7 s et la vitesse de pointe est atteinte à 240 km/h. Les concurrentes directes de la 250 GT Coupé Pininfarina (Jaguar XK, Aston Martin DB4, etc.) sont d’ailleurs surclassées, la Ferrari étant la plus légère

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est celle d’une
250GT de 2° série n° 1469, freins à disques et overdrive.
elle était exposée au salon de FRANCFORT en 1959 sur le stand AUTO BECKER.
le moteur porte le N° 1767 (mars 1960) il a été entièrement restauré par les établissements « ROELOFS ENGINEERING » il y a environ 8000 kms aujourd’hui.
Le propriétaire possède le certificat d’usine FERRARI qui a monté ce moteur sur la 1469 en 1960.
la voiture fonctionne très bien, mais a quelques défauts de peinture.( peinture cellulosique)
Le propriétaire possède une attestation de conformité de FERRARI faite à MARANELLO le 07 MAI 2010.

Son prix: 580 000 €

Lien de l’annonce: https://www.lesanciennes.com/annonce/A242628-ventes-auto-ferrari-250-gt-coupe-1959.html?ftype=vo&fcat=