Archives de catégorie : cabriolet

JAGUAR TYPE E S1 3.8 roadster de 1962 / 195000€

Historique

Lors de sa présentation au Salon de Genève 1961, le coupé Jaguar Type E étonne tout le monde avec son immense capot soigneusement galbé et allant rejoindre un habitacle profilé.

La Type E offre les performances que suggère son allure, grâce au six-cylindres double arbre qui a fait la gloire de la marque sur les routes et les pistes, en version 3,8 litres, ses 265 ch emmènent la voiture à 240 km/h.

Modèle emblématique et révolutionnaire des années 60 grâce à sa ligne intemporelle.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est donc cette très belle Jaguar Type E roadster de 1962  matching number vendue avec son certificat « Jaguar héritage ».

A l’origine cette Type E 3.8 serie 1 fut vendue neuve à New York dans cette superbe couleur « Opalescence Silver Blue », au cours de sa vie, elle a été repeinte en rouge, couleur qu’elle avait lorsqu’elle a été importée en Europe.

Son propriétaire actuel, grand collectionneur de Ferrari profite de ses entrées à Modena pour solliciter l’expérience de ces maîtres carrossiers afin de remettre cette Jaguar Type E dans sa teinte d’origine.

Un travail de grande qualité et un soin particulier ont été portés à la restauration totale de cette auto dans les ateliers de « Sport Car » à Modena, maître carrossier de père en fils.

Seule entorse à l’origine, le véhicule est équipée d’un alternateur à la place de la dynamo d’origine (totalement réversible).

Bref, un superbe cabriolet qui s’offre à vous à la veille de l’été, un très beau modèle à un prix correspondant à la qualité de sa restauration.

Son prix: 195 000 €

Lien de l’annonce:
http://www.collection-privee-automobile.com/Liste%20des%20v%C3%A9hicules/jaguar-type-e-3-8-serie-1-roadster/

Delage D6 70 cabriolet Chapron de 1936 / 135000€

Histoire

À la fin des années 1920, auprès d’un large public, c’est probablement la marque Delage qui symbolise le mieux le rêve automobile. Elle allie le meilleur du sport et du prestige.

La D6-70, présentée en 1936, est dérivée de la D6 65 de 1935. Son six cylindres de 2 729 cm3 développe 68 ch à 4000 tr/min et peut recevoir en option la très agréable boîte électromagnétique
Cotal.

Les berlines Delage D6-70 reçoivent des carrosseries différentes des Delahaye et nombres de châssis, habillés par les plus grands noms de la carrosserie française, Chapron, Figoni & Falaschi,
Franay, Letourneur & Marchand.

Grâce à la D6- 70, Delage va aussi renouer avec le succès en compétition. Une version D6-70 S, portée à 3 litres, carrossée par Figoni & Falaschi en berlinette se classe quatrième aux 24 Heures du Mans 1937.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette très belle Delage D 6 70 Cabriolet carrossée par Chapron et restaurée récemment, elle est équipée de la boite Cotal en option.
Faisant partie d’une collection privée, elle est en très bon état d’après son propriétaire.

Son prix: 135 000 €

Lien de l’Annonce:
https://www.leboncoin.fr/voitures/1596234640.htm/

salmson s4-61 cabriolet de 1950 / 56 000 €

Historique

La Société des Moteurs Salmson a été de 1913 à 1962 un des grands constructeurs aéronautiques et automobiles français aux côtés d’Hispano-Suiza, d’Avions Voisin, de Renault ou de Lorraine-Dietrich.

Fondée à Billancourt par Émile Salmson, un ingénieur qui conçoit des moteurs d’avions depuis 1908, la SMS prend son essor durant la Première Guerre mondiale en faisant fabriquer pour la reconnaissance aérienne puis les bombardements trois milles deux cents biplans 2A2, production de tout premier ordre, que ce soit en termes de qualité ou de quantité. 

D’un rayon d’action alors inégalé, ce sera le premier avion de la future Aéropostale. À partir de 1919, le constructeur, qui emploie déjà plus de six mil salariés, se lance dans la fabrication d’automobiles.

Alors que pendant la Première Guerre mondiale, la SMS construit des moteurs d’avion, et des biplans Salmson. 2A2, des magnétos, des machines-outils et des machines à bois, c’est au décès du fondateur Émile Salmson, en 1917, que les fils Salmson prennent la succession des diverses entreprises. 

En 1919, ils quittent la SMS, et les nouveaux actionnaires nomment Jean Heinrich directeur. La SMS choisit la reconversion de ses activités vers la vitesse, et au-delà de l’aviation, vers la fabrication d’automobiles.

La production des Salmson peut se résumer schématiquement à trois périodes successives. 

En premier lieu, de 1919 à 1929 avec les cyclecars, voiturettes et voitures. Cette période restera marquée par de très nombreuses victoires en compétitions. 

Ensuite, de 1929 à 1953 avec la production d’automobiles familiales fiables et luxueuses, à savoir les différents types de modèles S4 jusqu’à la « Randonnée ». 

La S4-61, fabriquée de 1938 à 1951 présente une carrosserie profilée (capot moteur abaissé au profit d’un pare-brise plus haut), une boite Cotal désormais fabriquée par MAAG.

Ces modèles très appréciés remportent alors un franc succès pendant les périodes de l’avant-guerre et de l’après-guerre.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est donc une Salmson s4-61 cabriolet 1950 4 places en parfait état avec la boite de vitesses Cotal à quatre rapports électriques.

De couleur noire avec une capote beige et équipée d’un moteur
double arbre a came en tête de 1730cm3 d’une puissance de 10 cv , le véhicule est décrit par son vendeur comme agréable a conduire et fiable, aucun frais a prévoir.

Son prix: 56 000 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1585778125.htm/

Mercedes 220 SE Cabriolet Type w111 de 1963 / 109 900 €

Historique

La Mercedes-Benz W111 était le code châssis attribué d’une gamme de véhicules de construits entre 1959 et 1971, des berlines quatre portes (1959-1968) et des coupés et des cabriolets à deux portes (1961 à 1971).

La production du remplacement des Pontons à deux portes a débuté en 1957. Etant donné que la plupart des châssis et des organes de transmission devaient être unifiés avec la berline, la portée s’est concentrée sur le style extérieur.

Certaines maquettes et prototypes montrent que Mercedes-Benz a tenté de donner aux deux portes un style avant presque identique à celui du roadster Pagode, mais a finalement favorisé le travail de l’ingénieur Paul Bracq. L’arrière comportait de petits ailerons, subtils comparés aux fintails et évocateurs du style carré plus récent du W108 / W109.

La production a commencé à la fin des années 1960. Le coupé fait ses débuts lors du 75e anniversaire de l’ouverture du musée Mercedes-Benz à Stuttgart en février de l’année suivante.

La décapotable a suivi au Salon de l’auto de Francfort quelques mois plus tard. Presque identique au coupé, sa capote en tissus, replié derrière la banquette arrière, était cachée par un couvre capote en cuir de la même couleur que les sièges.

Contrairement à la génération précédente des Ponton à deux portes, la désignation 220SE était utilisée à la fois pour le coupé et la décapotable; les deux ont reçu la même version du moteur M127 de 2195 cm3.

Les options comprenaient un toit ouvrant coulissant pour le coupé, une transmission automatique, une direction assistée et des sièges arrière individuels.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette très belle Mercedes 220 SE Cabriolet de 1963, l’un des 2729 produits, livrée neuve aux Etats Unis avec une boite de vitesse manuelle 4 rapports, elle est vendue avec une carte grise française de collection.

Il s’agit, d’après son propriétaire, d’un véhicule en parfait état de présentation et prête à prendre la route pour la saison qui arrive !

Son prix: 109 900 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1586674626.htm/

Porsche Boxster 3.2 S de 2000 LHD / 9500€

Historique

La Porsche Boxster est un modèle d’automobile sportive construit par Porsche entre 1996 et 2016. Le nom est une fusion des mots « boxer », le type de moteur à plat, et de « roadster », un petit cabriolet à deux portes et deux places. Elle est équipée d’un moteur six-cylindres à plat atmosphérique.

Il existe quatre générations : les premières Boxster sont appelées « Type 986 », puis apparaissent les « Type 987 » en 2005, les « Type 981 » en 2012 et le « Type 718 » en 2016.

Différentes déclinaisons de Boxster existent comme la Boxster S, ou encore GTS ou Spyder, selon les motorisations ou particularités extérieures.

À la sortie de la première Boxster, seul un moteur de 2,5 L développant 204 ch était disponible.

Celui-ci était souvent considéré comme sous-dimensionné, surtout au vu de l’excellent comportement routier du véhicule.

Pour remédier à cela, il a été remplacé en 2000 par un 2,7 L plus puissant, et un deuxième modèle, la Boxster S, qui apparaît équipé d’un moteur 3,2 L de 252 ch.

Celui-ci est secondé d’une boîte de vitesses à 6 rapports fabriquée par Porsche, qui lui autorise une vitesse de pointe de 260 km/h et un 0 à 100 km/h en 5,9 s.

La Boxster S cette dernière hérite du système de freinage de la 911 (996) Carrera : des disques ventilés et percés de 318 mm à l’avant et 299 mm à l’arrière, et un ABS.

À l’extérieur, la version S se reconnaît à une double sortie d’échappement et des jantes de 17 pouces.

La Boxster S est également mieux équipée à l’intérieur, avec quatre airbags, la climatisation et les sièges en cuir de série.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est ce très beau Porsche Boxster type 986 gris métal avec un intérieur en cuir noir.

Il s’agit d’une conduite à gauche et boite manuelle de 170 000 km mise en circulation le 24 juillet 2000.

Comme présentée ci dessus, le modèle est suréquipé et de par la position de son moteur en central arrière, elle n’a rien à envier à la 996 !

Il s’agit d’une seconde main qui n’est utilisée que le week end, à voir sans tarder !

Son prix: 9 500 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1552510116.htm/

Fiat Ritmo Bertone Super 85 décapotable de 1983 / 5700€

Historique

La Fiat Ritmo sera fabriquée à partir de 1978. Elle succède à la Fiat 128, la voiture qui a révolutionné les habitudes technologiques de Fiat en 1969 : c’était la première traction de la marque. Elle a été présentée au Salon de l’Automobile de Turin, en avril 1978.

La ligne de la carrosserie de la nouvelle voiture, à 3 et 5 portes, très innovante pour l’époque, due au crayon de Bertone, est marquée par les angles, mais sans excès. L’habillage intérieur, de style très moderne et en totale rupture avec les modèles Fiat traditionnels, était confortable et fonctionnel à défaut d’afficher un niveau qualitatif suffisant. Deux niveaux de finition accompagnaient chaque type de carrosserie et motorisation.

En 1981, une série un peu plus haut de gamme fera son apparition : la Super 85, en version 5 portes et cabriolet.

Elle se signale par son équipement très étoffé et son tout nouveau tableau de bord, nettement plus cossu et largement au niveau de ce que propose la concurrence côté qualité.

La version cabriolet n’a pas été produite en beaucoup d’exemplaires en raison d’une faible demande, d’un prix élevé et d’une cinématique de capote particulièrement complexe malgré son charme.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est justement cette Fiat Ritmo Super 85 de 1983 de 76 600 km.

Cette voiture est présentée par son propriétaire comme étant en très bonne état héritée de sa mère qui l’a achetée neuve en août 1983, elle a toujours été stockée dans un garage à l’abri depuis.

La carrosserie est exempte de rouille, la capote est quasiment neuve, l’intérieur d’origine est en parfait état.

Toujours entretenue depuis que son propriétaire actuel en a hérité, il l’a fait tourner assez régulièrement.
 
Toutefois, si vous n’attachez pas d’importance l’aspect d’origine et voulez une voiture parfaite, une peinture et de petits travaux de carrosserie sont à prévoir pour obtenir un véhicule de collection rare et agréable à utiliser.

Elle vendue avec une carte grise collection et un contrôle technique valide

Son prix: € 5 700

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1578988176.htm/