Archives de catégorie : Bonne affaire

ALPINA b12 (e32) L 5.0 l V12 de 1989 / 15000€

Historique

Alpina, fondée en 1965, se consacre uniquement à la préparation des BMW de route et de compétition avec un niveau d’excellence et d’exigence tel qu’elle deviendra une marque à part entière frappant ses propres n° de châssis aux côtés de la frappe originale des BMW servant de base à ses productions.

La BMW 750 i E32 à moteur V12 de 300 ch présentée en 1988 propulse BMW dans le segment de marché du très haut de gamme et constitue une proposition déjà bien séduisante.

Alpina va cependant parvenir à l’améliorer dans tous les domaines.
Produites à 305 exemplaires de 1988 à janvier 1994. Le moteur, au travers de nombreuses modifications, délivre 350 ch et le régime maxi est porté à 6400 tr/mn.

De nouveaux ressorts de suspension associés à un amortissement fourni par Bilstein sont installés. Les gestion électronique du moteur, de la boîte automatique et de l’assistance de direction sont reparamétrées. Avec pour résultat, plus de 275 km/h en pointe, une consommation abaissée, un comportement et une réactivité transcendés.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette rare ALPINA B12 e32 ( base série 750i ).
Avec son V12 5 L il s’agit de la 54 ème sur 305. Vendue avec une carte grise française normale (toutefois éligible pour une carte grise collection), le contrôle est ok mais sera à repasser.
La carrosserie, les jantes et la mécanique sont en parfait état.
Une facture de révision récente de 2000€ incluant les Vidanges de boite / de pont / de moteur avec changements des bougies, etc…est présente.

Le propriétaire actuel a investit en tout plus de 6000€ dans cette voiture (factures présentes) en revanche, il n’y a aucun historique présent avant lui hormis les certificats ALPINA avec papiers d’origine ( commande alpina sur authentification ) qui justifient bien qu’il ne s’agit pas d’une copie.

La voiture roule régulièrement et marche parfaitement, toutefois, son acquéreur aura des frais à prévoir d’où le prix intéressant, les amortisseurs et peu être un problème de freinage un peu mou à corriger.

Il reste des frais a faire, soyez en conscient, mais cette rare Alpina B12 (305 ex.) en très bel état et utilisée avec soin mérite l’intérêt que lui portera un collectionneur curieux et précurseur.

Son prix: 15 000 €

Lien de l’Annonce:
https://www.leboncoin.fr/voitures/1599093261.htm/

salmson s4-61 cabriolet de 1950 / 56 000 €

Historique

La Société des Moteurs Salmson a été de 1913 à 1962 un des grands constructeurs aéronautiques et automobiles français aux côtés d’Hispano-Suiza, d’Avions Voisin, de Renault ou de Lorraine-Dietrich.

Fondée à Billancourt par Émile Salmson, un ingénieur qui conçoit des moteurs d’avions depuis 1908, la SMS prend son essor durant la Première Guerre mondiale en faisant fabriquer pour la reconnaissance aérienne puis les bombardements trois milles deux cents biplans 2A2, production de tout premier ordre, que ce soit en termes de qualité ou de quantité. 

D’un rayon d’action alors inégalé, ce sera le premier avion de la future Aéropostale. À partir de 1919, le constructeur, qui emploie déjà plus de six mil salariés, se lance dans la fabrication d’automobiles.

Alors que pendant la Première Guerre mondiale, la SMS construit des moteurs d’avion, et des biplans Salmson. 2A2, des magnétos, des machines-outils et des machines à bois, c’est au décès du fondateur Émile Salmson, en 1917, que les fils Salmson prennent la succession des diverses entreprises. 

En 1919, ils quittent la SMS, et les nouveaux actionnaires nomment Jean Heinrich directeur. La SMS choisit la reconversion de ses activités vers la vitesse, et au-delà de l’aviation, vers la fabrication d’automobiles.

La production des Salmson peut se résumer schématiquement à trois périodes successives. 

En premier lieu, de 1919 à 1929 avec les cyclecars, voiturettes et voitures. Cette période restera marquée par de très nombreuses victoires en compétitions. 

Ensuite, de 1929 à 1953 avec la production d’automobiles familiales fiables et luxueuses, à savoir les différents types de modèles S4 jusqu’à la « Randonnée ». 

La S4-61, fabriquée de 1938 à 1951 présente une carrosserie profilée (capot moteur abaissé au profit d’un pare-brise plus haut), une boite Cotal désormais fabriquée par MAAG.

Ces modèles très appréciés remportent alors un franc succès pendant les périodes de l’avant-guerre et de l’après-guerre.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est donc une Salmson s4-61 cabriolet 1950 4 places en parfait état avec la boite de vitesses Cotal à quatre rapports électriques.

De couleur noire avec une capote beige et équipée d’un moteur
double arbre a came en tête de 1730cm3 d’une puissance de 10 cv , le véhicule est décrit par son vendeur comme agréable a conduire et fiable, aucun frais a prévoir.

Son prix: 56 000 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1585778125.htm/

BMW Z3 M COUPÉ 3.2 321CV DE 1997/ 29 500 €

Historique

« M » comme Motorsport, la filiale de BMW dédiée à la compétition automobile. Motorsport est chargée par BMW de fabriquer les modèles sportifs de la gamme.

Alors que la Z est en production depuis septembre 1995, le roadster « M » a été présenté en 1996 au Salon de Genève. Le Coupé « M » a été présenté au salon de Frankfort en Allemagne en 1997. 
La production de ces modèles a été entreprise avec une année de décalage par rapport à cette présentation au public, puis leur production s’est achevée en mai-juin 2002.

Outre les nouvelles motorisations « M » et leurs principales conséquences mécaniques (double ligne d’échappement, trains roulants, etc), la Z3 « M » se distingue par un design extérieur avec quelques signatures stylistiques cherchant à le rendre plus agressif (grilles de ventilation latérales, rétroviseurs ovales, pare-chocs avant, plaque minéralogique arrière déplacée entre les feux…). L’intérieur de la « M » se distingue par nombre de détails avec principalement des sièges spécifiques et les trois cadrans supplémentaires implantés sur la console centrale. La « ligne chrome » intervient en accompagnement des appareillages intérieurs ainsi que le logo « M ».

En matière de motorisation, le modèle « M » du Roadster et du Coupé Z3 utilise un six cylindres à 24 soupapes issu d’un développement destiné aux M3 de type E36 puis E46 à partir de 2001. Par rapport aux autres roadsters Z3, le modèle « M » a aussi un châssis spécialement adapté et quelques options spécifiques. Il y a eu trois différentes versions du roadster « M » : le modèle européen est « plus exotique » avec un moteur S50 de 3 201 cm3 (le S50 B32) décliné en conduite à droite et en conduite à gauche, et un modèle américain à conduite à gauche, équipé d’un moteur S52 de 3 152 cm3. Le modèle européen (S50 B32) offre une puissance de 321 Chevaux alors que le modèle américain (S52) offre 240 chevaux. Les deux versions ont des vitesses maximales bridées électroniquement. Les boîtes de vitesses sont identiques dans les deux versions. En fait le moteur issu du bloc E46 a été dégonflé de 343 à 325 ch, pour cause d’insuffisance au niveau du train roulant. 

Les différences de châssis avec la Z3 six cylindres sont les suivantes : suspensions MacPherson, voies avant et arrière plus larges, abaissement, de la caisse, géométrie avant de suspension modifiée, ressorts et amortisseurs plus fermes, barres anti-roulis plus épaisses, bras de remorquage renforcés, châssis renforcé. Lors du passage au S54, le châssis a encore été amélioré avec les suspensions et amortisseurs encore plus raides développés pour le coupé « M ».

Quelques modifications d’équipement accompagnent le passage du roadster au S54. Pour le coupé cette évolution n’emporte aucune modification de châssis qui est plus rigide par construction d’origine. Les modèles «M» destinés au marché américain à partir de février 2001 offrent une puissance de 320 ch (SAE) et le modèle européen 325 ch (DIN). Ce petit écart de puissance est imputable aux différences de normes de pots catalytiques à l’échappement entre l’Europe et les États-Unis.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est l’un des 2999 Z3 M coupé vendus hors marché américain avant 2001, de 321cv/23cv fiscaux dont la première immatriculation date de 1997 totalisant 222 500 km.

Dans un état collection d’après son vendeur avec une carrosserie noire immaculée et un intérieur bi-ton noir/gris en excellent état.

Son carnet d’entretien est à jour, le véhicule vient d’ailleurs de subir une grosse révision et son contrôle technique est valide.

Bref un modèle de plus en plus recherché qui s’ajoute à celui que nous avions trouvé avec moins de kilomètre mais plus cher en début d’année et qui a été vendu: https://www.larevuedannonces.com/bmw-z3m-coupe-3-2-321cv-de-1999-34-900-e/

Son prix: 29 500 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1585155744.htm/

Porsche Boxster 3.2 S de 2000 LHD / 9500€

Historique

La Porsche Boxster est un modèle d’automobile sportive construit par Porsche entre 1996 et 2016. Le nom est une fusion des mots « boxer », le type de moteur à plat, et de « roadster », un petit cabriolet à deux portes et deux places. Elle est équipée d’un moteur six-cylindres à plat atmosphérique.

Il existe quatre générations : les premières Boxster sont appelées « Type 986 », puis apparaissent les « Type 987 » en 2005, les « Type 981 » en 2012 et le « Type 718 » en 2016.

Différentes déclinaisons de Boxster existent comme la Boxster S, ou encore GTS ou Spyder, selon les motorisations ou particularités extérieures.

À la sortie de la première Boxster, seul un moteur de 2,5 L développant 204 ch était disponible.

Celui-ci était souvent considéré comme sous-dimensionné, surtout au vu de l’excellent comportement routier du véhicule.

Pour remédier à cela, il a été remplacé en 2000 par un 2,7 L plus puissant, et un deuxième modèle, la Boxster S, qui apparaît équipé d’un moteur 3,2 L de 252 ch.

Celui-ci est secondé d’une boîte de vitesses à 6 rapports fabriquée par Porsche, qui lui autorise une vitesse de pointe de 260 km/h et un 0 à 100 km/h en 5,9 s.

La Boxster S cette dernière hérite du système de freinage de la 911 (996) Carrera : des disques ventilés et percés de 318 mm à l’avant et 299 mm à l’arrière, et un ABS.

À l’extérieur, la version S se reconnaît à une double sortie d’échappement et des jantes de 17 pouces.

La Boxster S est également mieux équipée à l’intérieur, avec quatre airbags, la climatisation et les sièges en cuir de série.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est ce très beau Porsche Boxster type 986 gris métal avec un intérieur en cuir noir.

Il s’agit d’une conduite à gauche et boite manuelle de 170 000 km mise en circulation le 24 juillet 2000.

Comme présentée ci dessus, le modèle est suréquipé et de par la position de son moteur en central arrière, elle n’a rien à envier à la 996 !

Il s’agit d’une seconde main qui n’est utilisée que le week end, à voir sans tarder !

Son prix: 9 500 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1552510116.htm/

Fiat Ritmo Bertone Super 85 décapotable de 1983 / 5700€

Historique

La Fiat Ritmo sera fabriquée à partir de 1978. Elle succède à la Fiat 128, la voiture qui a révolutionné les habitudes technologiques de Fiat en 1969 : c’était la première traction de la marque. Elle a été présentée au Salon de l’Automobile de Turin, en avril 1978.

La ligne de la carrosserie de la nouvelle voiture, à 3 et 5 portes, très innovante pour l’époque, due au crayon de Bertone, est marquée par les angles, mais sans excès. L’habillage intérieur, de style très moderne et en totale rupture avec les modèles Fiat traditionnels, était confortable et fonctionnel à défaut d’afficher un niveau qualitatif suffisant. Deux niveaux de finition accompagnaient chaque type de carrosserie et motorisation.

En 1981, une série un peu plus haut de gamme fera son apparition : la Super 85, en version 5 portes et cabriolet.

Elle se signale par son équipement très étoffé et son tout nouveau tableau de bord, nettement plus cossu et largement au niveau de ce que propose la concurrence côté qualité.

La version cabriolet n’a pas été produite en beaucoup d’exemplaires en raison d’une faible demande, d’un prix élevé et d’une cinématique de capote particulièrement complexe malgré son charme.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est justement cette Fiat Ritmo Super 85 de 1983 de 76 600 km.

Cette voiture est présentée par son propriétaire comme étant en très bonne état héritée de sa mère qui l’a achetée neuve en août 1983, elle a toujours été stockée dans un garage à l’abri depuis.

La carrosserie est exempte de rouille, la capote est quasiment neuve, l’intérieur d’origine est en parfait état.

Toujours entretenue depuis que son propriétaire actuel en a hérité, il l’a fait tourner assez régulièrement.
 
Toutefois, si vous n’attachez pas d’importance l’aspect d’origine et voulez une voiture parfaite, une peinture et de petits travaux de carrosserie sont à prévoir pour obtenir un véhicule de collection rare et agréable à utiliser.

Elle vendue avec une carte grise collection et un contrôle technique valide

Son prix: € 5 700

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1578988176.htm/

FERRARI Mondial QV cabriolet de 1985 / 21500 €

Historique

La Ferrari Mondial sera commercialisée entre 1980 et 1993.

Ces modèles partagent une configuration 2+2 des sièges, et l’utilisation d’un moteur V8 en position centrale arrière, le même moteur que les 308, 328 et 348.

La Quattrovalvole arrive en 1982 pour remédier au problème du manque de puissance de la Mondial, équipée du V8 de la toute récente 308 GTB Quattrovalvole.

Le nom « Quattrovalvole », parfois abrégé QV, fait référence aux 4 soupapes par cylindre du moteur.

La ligne en coins de la Mondial 8 est conservée sur ce modèle. Un logo « Quattrovalvole » vient caractériser cette version à l’arrière de la carrosserie.

Quelques modifications furent apportées à l’intérieur de la Mondial QV, principalement une refonte de l’aspect de la console centrale, et quelques modifications aux panneaux de portières et au volant.

Le moteur est donc un V8 à 32 soupapes de 2 926 cm³ (cylindrée inchangée par rapport à la Mondial 8) qui développe 240 ch. Il s’agit du bloc qui équipe la toute récente 308 GTB Quattrovalvole. Les performances de la voiture sont revues à la hausse grâce à cette évolution. Le magazine automobile Motor parvint à mesurer un 0 à 100 km/h en 6,4 secondes et un 0 à 160 km/h en 16,2 secondes alors que la Mondial 8 avait besoin de 8,5 et 25 secondes pour réaliser ces mêmes tests.

Le châssis et les suspensions de la Mondial QV sont quasiment inchangés par rapport à la Mondial 8. L’objectif principal de cette nouvelle version était bien l’augmentation des performances.

La production de la Mondial QV s’arretera en 1985 pour être remplacée par la 3.2.

Au total la production de QV cabriolet sera de 629 exemplaires dont 27 en conduite à droite et 282 exportés aux Etats Unis et Canada.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est donc cette Mondial QV Cabriolet de 1985 (dernière année de production) d’origine US (donc l’une des 282 exportées) qui nécessite quelques travaux à un prix très attractif.

L’auto est présentée comme tournante et roulante toutefois une révision mécanique est à prévoir ainsi que divers travaux d’intérieur et de peinture.

Le véhicule est vendue avec une carte grise française de collection.

Quelques travaux à prévoir mais une combinaison de couleur plus rare à un prix attractif !

Son prix: 21 500 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1581693863.htm/