BMW Z3 M COUPÉ 3.2 321CV DE 1997/ 29 500 €

Historique

« M » comme Motorsport, la filiale de BMW dédiée à la compétition automobile. Motorsport est chargée par BMW de fabriquer les modèles sportifs de la gamme.

Alors que la Z est en production depuis septembre 1995, le roadster « M » a été présenté en 1996 au Salon de Genève. Le Coupé « M » a été présenté au salon de Frankfort en Allemagne en 1997. 
La production de ces modèles a été entreprise avec une année de décalage par rapport à cette présentation au public, puis leur production s’est achevée en mai-juin 2002.

Outre les nouvelles motorisations « M » et leurs principales conséquences mécaniques (double ligne d’échappement, trains roulants, etc), la Z3 « M » se distingue par un design extérieur avec quelques signatures stylistiques cherchant à le rendre plus agressif (grilles de ventilation latérales, rétroviseurs ovales, pare-chocs avant, plaque minéralogique arrière déplacée entre les feux…). L’intérieur de la « M » se distingue par nombre de détails avec principalement des sièges spécifiques et les trois cadrans supplémentaires implantés sur la console centrale. La « ligne chrome » intervient en accompagnement des appareillages intérieurs ainsi que le logo « M ».

En matière de motorisation, le modèle « M » du Roadster et du Coupé Z3 utilise un six cylindres à 24 soupapes issu d’un développement destiné aux M3 de type E36 puis E46 à partir de 2001. Par rapport aux autres roadsters Z3, le modèle « M » a aussi un châssis spécialement adapté et quelques options spécifiques. Il y a eu trois différentes versions du roadster « M » : le modèle européen est « plus exotique » avec un moteur S50 de 3 201 cm3 (le S50 B32) décliné en conduite à droite et en conduite à gauche, et un modèle américain à conduite à gauche, équipé d’un moteur S52 de 3 152 cm3. Le modèle européen (S50 B32) offre une puissance de 321 Chevaux alors que le modèle américain (S52) offre 240 chevaux. Les deux versions ont des vitesses maximales bridées électroniquement. Les boîtes de vitesses sont identiques dans les deux versions. En fait le moteur issu du bloc E46 a été dégonflé de 343 à 325 ch, pour cause d’insuffisance au niveau du train roulant. 

Les différences de châssis avec la Z3 six cylindres sont les suivantes : suspensions MacPherson, voies avant et arrière plus larges, abaissement, de la caisse, géométrie avant de suspension modifiée, ressorts et amortisseurs plus fermes, barres anti-roulis plus épaisses, bras de remorquage renforcés, châssis renforcé. Lors du passage au S54, le châssis a encore été amélioré avec les suspensions et amortisseurs encore plus raides développés pour le coupé « M ».

Quelques modifications d’équipement accompagnent le passage du roadster au S54. Pour le coupé cette évolution n’emporte aucune modification de châssis qui est plus rigide par construction d’origine. Les modèles «M» destinés au marché américain à partir de février 2001 offrent une puissance de 320 ch (SAE) et le modèle européen 325 ch (DIN). Ce petit écart de puissance est imputable aux différences de normes de pots catalytiques à l’échappement entre l’Europe et les États-Unis.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est l’un des 2999 Z3 M coupé vendus hors marché américain avant 2001, de 321cv/23cv fiscaux dont la première immatriculation date de 1997 totalisant 222 500 km.

Dans un état collection d’après son vendeur avec une carrosserie noire immaculée et un intérieur bi-ton noir/gris en excellent état.

Son carnet d’entretien est à jour, le véhicule vient d’ailleurs de subir une grosse révision et son contrôle technique est valide.

Bref un modèle de plus en plus recherché qui s’ajoute à celui que nous avions trouvé avec moins de kilomètre mais plus cher en début d’année et qui a été vendu: https://www.larevuedannonces.com/bmw-z3m-coupe-3-2-321cv-de-1999-34-900-e/

Son prix: 29 500 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1585155744.htm/

Porsche Boxster 3.2 S de 2000 LHD / 9500€

Historique

La Porsche Boxster est un modèle d’automobile sportive construit par Porsche entre 1996 et 2016. Le nom est une fusion des mots « boxer », le type de moteur à plat, et de « roadster », un petit cabriolet à deux portes et deux places. Elle est équipée d’un moteur six-cylindres à plat atmosphérique.

Il existe quatre générations : les premières Boxster sont appelées « Type 986 », puis apparaissent les « Type 987 » en 2005, les « Type 981 » en 2012 et le « Type 718 » en 2016.

Différentes déclinaisons de Boxster existent comme la Boxster S, ou encore GTS ou Spyder, selon les motorisations ou particularités extérieures.

À la sortie de la première Boxster, seul un moteur de 2,5 L développant 204 ch était disponible.

Celui-ci était souvent considéré comme sous-dimensionné, surtout au vu de l’excellent comportement routier du véhicule.

Pour remédier à cela, il a été remplacé en 2000 par un 2,7 L plus puissant, et un deuxième modèle, la Boxster S, qui apparaît équipé d’un moteur 3,2 L de 252 ch.

Celui-ci est secondé d’une boîte de vitesses à 6 rapports fabriquée par Porsche, qui lui autorise une vitesse de pointe de 260 km/h et un 0 à 100 km/h en 5,9 s.

La Boxster S cette dernière hérite du système de freinage de la 911 (996) Carrera : des disques ventilés et percés de 318 mm à l’avant et 299 mm à l’arrière, et un ABS.

À l’extérieur, la version S se reconnaît à une double sortie d’échappement et des jantes de 17 pouces.

La Boxster S est également mieux équipée à l’intérieur, avec quatre airbags, la climatisation et les sièges en cuir de série.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est ce très beau Porsche Boxster type 986 gris métal avec un intérieur en cuir noir.

Il s’agit d’une conduite à gauche et boite manuelle de 170 000 km mise en circulation le 24 juillet 2000.

Comme présentée ci dessus, le modèle est suréquipé et de par la position de son moteur en central arrière, elle n’a rien à envier à la 996 !

Il s’agit d’une seconde main qui n’est utilisée que le week end, à voir sans tarder !

Son prix: 9 500 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1552510116.htm/

Triumph stag mk2 LHD de 1976 / 26900€

Historique

La Triumph Stag est un véhicule de tourisme sportif 2 + 2 vendu entre 1970 et 1978 par la société britannique Triumph Motor Company, sous la marque du designer italien Giovanni Michelotti.

Imaginée comme une voiture de sport de luxe, la Stag a été conçue pour concurrencer directement les modèles Mercedes-Benz de la classe SL.

Toutes les Stags étaient des coupés convertibles à quatre places, mais pour des raisons de rigidité structurelle et afin de respecter les nouvelles normes américaines en matière de retournement, la Stag exigeait un arceau « arceau de sécurité » en T-bar.

Un hard top de la couleur de la carrosserie avec une lunette arrière dégivrante, une garniture de pavillon et des fenêtres latérales à levier était une option populaire en usine pour les premières Stag. Il a ensuite été livré en tant qu’équipement standard.

La voiture a débuté comme une expérience de mise en forme réalisée à partir d’une berline 2000 préparée en pré-production et datant de 1963 à 1964, également conçue par Giovanni Michelotti.

Son accord était, si Harry Webster, directeur de l’ingénierie chez Triumph aimait le design, Triumph pourrait utiliser le prototype comme base d’un nouveau modèle.

Webster a adoré le design et a ramené le prototype en Angleterre. Le résultat final, un coupé/cabriolet qui a peu de choses en commun avec le style de son progéniteur 2000, tout en conservant la suspension et les trains roulants.

Triumph a tellement aimé le design de Michelotti qu’ils ont propagé les lignes de style de la Stag dans les nouvelles lignes de modèles T2000 / T2500 pour les berlines et les breaks des années 1970.

Seulement voilà, Triumph était dans la tourmente des gréves à répétitions, Triumph perdait de l’argent et misait beaucoup sur ce modèle pour relancer ses ventes.

Le V8 3.0 « maison » n’a pas eu le temps d’être assez développé, il aura tendance à surchauffé et participera à la mauvaise réputation de ce modèle malgré son design très agréable.

Aujourd’hui, tous les problèmes de ce moteur ont été identifiés et solutionnés, ne reste plus qu’à apprécier ce coupé/cabriolet 2+2 à sa juste valeur.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette très belle Stag de 1976, une Mk2 dans une couleur non d’origine (beige métallisé) avec un intérieur en simili cuir marron, combinaison qui lui va à merveille.

Elle est équipée d’une boîte automatique, de son moteur V8 3,0L d’origine. 
Elle est en conduite à gauche, l’automobile a été entièrement restaurée il y a 41 500 km (un album complet de la restauration est inclus dans la vente.

D’origine Hollandaise, elle est vendue avec une carte grise française, son hard top et un anti remous pour les deux sièges avants qui cache les places arrières.
Son historique est connu et limpide. 

Parmi les travaux réalisés, la capote, la moquette et les sièges sont neufs. 

Elle est équipée de roues 15″ Minilight et pneus neufs à la place des jantes d’origine en 14″.

La ligne d’échappement en acier inoxydable est neuve, très belle sonorité. 

Le pont a été refait, un radiateur d huile a été rajouté, un radiateur d’eau grande contenance en aluminium neuf, des manomètres de contrôle complémentaires et un ventilateur additionnel commandé par interrupteur ont été ajoutés.
Elle est aussi équipée d’un allumage électronique ainsi que d’un faisceau de bougies neuf.

Un dossier de factures est bien entendu disponible.

Bref, un très bel exemplaire, de plus en plus recherché et apprécié, fiabilisé et entretenue pour prendre la route en toute sérénité.

Son prix: 26 900 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1583533984.htm/

Fiat Ritmo Bertone Super 85 décapotable de 1983 / 5700€

Historique

La Fiat Ritmo sera fabriquée à partir de 1978. Elle succède à la Fiat 128, la voiture qui a révolutionné les habitudes technologiques de Fiat en 1969 : c’était la première traction de la marque. Elle a été présentée au Salon de l’Automobile de Turin, en avril 1978.

La ligne de la carrosserie de la nouvelle voiture, à 3 et 5 portes, très innovante pour l’époque, due au crayon de Bertone, est marquée par les angles, mais sans excès. L’habillage intérieur, de style très moderne et en totale rupture avec les modèles Fiat traditionnels, était confortable et fonctionnel à défaut d’afficher un niveau qualitatif suffisant. Deux niveaux de finition accompagnaient chaque type de carrosserie et motorisation.

En 1981, une série un peu plus haut de gamme fera son apparition : la Super 85, en version 5 portes et cabriolet.

Elle se signale par son équipement très étoffé et son tout nouveau tableau de bord, nettement plus cossu et largement au niveau de ce que propose la concurrence côté qualité.

La version cabriolet n’a pas été produite en beaucoup d’exemplaires en raison d’une faible demande, d’un prix élevé et d’une cinématique de capote particulièrement complexe malgré son charme.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est justement cette Fiat Ritmo Super 85 de 1983 de 76 600 km.

Cette voiture est présentée par son propriétaire comme étant en très bonne état héritée de sa mère qui l’a achetée neuve en août 1983, elle a toujours été stockée dans un garage à l’abri depuis.

La carrosserie est exempte de rouille, la capote est quasiment neuve, l’intérieur d’origine est en parfait état.

Toujours entretenue depuis que son propriétaire actuel en a hérité, il l’a fait tourner assez régulièrement.
 
Toutefois, si vous n’attachez pas d’importance l’aspect d’origine et voulez une voiture parfaite, une peinture et de petits travaux de carrosserie sont à prévoir pour obtenir un véhicule de collection rare et agréable à utiliser.

Elle vendue avec une carte grise collection et un contrôle technique valide

Son prix: € 5 700

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1578988176.htm/

Lotus Esprit S3 de 1984 / 29500€

Historique

La Lotus Esprit est une voiture de sport deux places, elle est dérivée d’un concept car d’Italdesign présenté à Turin en 1972, avec moteur à l’arrière, un châssis-poutre en acier, et une carrosserie en polyester stratifié.

Fabriquée de 1976 à 2004, c’est une des voitures de sport les plus longtemps fabriquées de l’histoire de la construction automobile de série.

Toutes les Esprit étaient assemblées à la main, plus 560 heures de travail avec 80 % des pièces produites par Lotus.

L’Esprit fut conçue comme un dérivé agrandi et plus sportif de l’Europe.

Elle reprenait le principe du châssis-poutre élargi à l’arrière pour recevoir la mécanique, le moteur Lotus 2 litres 16 soupapes de 160 ch type 907.

Ce moteur, le premier de conception 100 % Lotus, avait été inauguré en 1972 sur le cabriolet Jensen-Healey. La boîte de vitesses est fournie par Citroën (SM).

Bien que destinée à l’origine pour un usage exclusif à Colin Chapman, l’Esprit devint l’atout commercial de Lotus pour lutter contre les Porsche 911 et les Ferrari 308 d’alors.

La première version portera ultérieurement la désignation « S1 ».

Son design, très proche de celui du concept car d’ItalDesign, est d’une grande pureté, et se distingue entre autres des séries suivantes par un « spoiler » avant séparé, l’absence d’écopes latérales, et la présence de feux arrière empruntés à la Fiat X 1/9.

Le moteur évolua alors, sa cylindrée portée à 2 174 cm3, pour gagner en couple, la puissance restant inchangée (S2). Les feux arrière sont repris à la Rover SD1 et le spoiler avant est intégré au pare-chocs.

Les défauts de jeunesse (refroidissement insuffisant du moteur, mécanique très présente dans l’habitacle…) sont peu à peu éliminés, tandis que les performances, jugées à l’origine tout juste acceptables au regard de l’agressivité de la ligne, progressent, notamment avec l’arrivée d’une version Turbo (2 174 cm3 développant 210 ch, 0 à 100 km/h en moins de 6 s), en hommage au titre constructeur acquis en F1 avec au total sept titres de champion du monde pour le Team Lotus.

Avec la version S3, l’acheteur aura le choix entre le moteur atmosphérique et le moteur suralimenté, équipant une voiture homogène et fiabilisée.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est cette très belle (et rare) Lotus Esprit S3 Giugiaro en conduite à gauche de 1984.

Totalement d’origine avec un historique complet, rouge avec un intérieur en cuir noir, elle totalise 79 300 km.
Le changement de la courroie de distribution a été fait en janvier 2018.
Elle a passé le contrôle technique en novembre 2018 sans contre visite.

Son prix: 29 500 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1565153324.htm/

FERRARI Mondial QV cabriolet de 1985 / 21500 €

Historique

La Ferrari Mondial sera commercialisée entre 1980 et 1993.

Ces modèles partagent une configuration 2+2 des sièges, et l’utilisation d’un moteur V8 en position centrale arrière, le même moteur que les 308, 328 et 348.

La Quattrovalvole arrive en 1982 pour remédier au problème du manque de puissance de la Mondial, équipée du V8 de la toute récente 308 GTB Quattrovalvole.

Le nom « Quattrovalvole », parfois abrégé QV, fait référence aux 4 soupapes par cylindre du moteur.

La ligne en coins de la Mondial 8 est conservée sur ce modèle. Un logo « Quattrovalvole » vient caractériser cette version à l’arrière de la carrosserie.

Quelques modifications furent apportées à l’intérieur de la Mondial QV, principalement une refonte de l’aspect de la console centrale, et quelques modifications aux panneaux de portières et au volant.

Le moteur est donc un V8 à 32 soupapes de 2 926 cm³ (cylindrée inchangée par rapport à la Mondial 8) qui développe 240 ch. Il s’agit du bloc qui équipe la toute récente 308 GTB Quattrovalvole. Les performances de la voiture sont revues à la hausse grâce à cette évolution. Le magazine automobile Motor parvint à mesurer un 0 à 100 km/h en 6,4 secondes et un 0 à 160 km/h en 16,2 secondes alors que la Mondial 8 avait besoin de 8,5 et 25 secondes pour réaliser ces mêmes tests.

Le châssis et les suspensions de la Mondial QV sont quasiment inchangés par rapport à la Mondial 8. L’objectif principal de cette nouvelle version était bien l’augmentation des performances.

La production de la Mondial QV s’arretera en 1985 pour être remplacée par la 3.2.

Au total la production de QV cabriolet sera de 629 exemplaires dont 27 en conduite à droite et 282 exportés aux Etats Unis et Canada.

L’Annonce

L’annonce qui a attiré notre attention est donc cette Mondial QV Cabriolet de 1985 (dernière année de production) d’origine US (donc l’une des 282 exportées) qui nécessite quelques travaux à un prix très attractif.

L’auto est présentée comme tournante et roulante toutefois une révision mécanique est à prévoir ainsi que divers travaux d’intérieur et de peinture.

Le véhicule est vendue avec une carte grise française de collection.

Quelques travaux à prévoir mais une combinaison de couleur plus rare à un prix attractif !

Son prix: 21 500 €

Lien de l’annonce: https://www.leboncoin.fr/voitures/1581693863.htm/

La sélection des annonces de véhicules en France